blog - Creche.ma

Retour en crèche : le protocole sanitaire enfin publié

La campagne d'inscription 2020/2021 est ouverte pour les niveaux :
Pouponnière (à partir de 6 mois)
Nurserie (1-2 ans)
Toute petite section (2-3 ans)
Petite Section (3-4 ans)
Moyenne section (4-5 ans)
Grande section (5-6 ans)
Primaire
Pour plus d'informations , contactez-nous au 06 64 89 78 21 du lundi au vendredi de 9 à 18 heures.

Adresse : 1, angle boulevard Driss Slaoui et rue Al Madiaque. Casablanca.

Groupes de 10 enfants maximum, masques pour tous les personnels, arrivées échelonnées… le guide ministériel pose des règles strictes pour l’accueil progressif des moins de 3 ans à partir de lundi. De quoi rassurer les crèches et les parents.

Tout est listé noir sur blanc, de façon très précise, dans ce guide ministériel de 34 pages envoyé jeudi aux crèches et relais d’assistants maternels en vue de leur réouverture le lundi 11 mai pour lutter contre l’épidémie de Covid-19.

On savait déjà que ces lieux réservés aux bambins de 3 mois à trois ans ne pourraient accueillir que des groupes de 10 enfants et que leurs personnels devraient porter un masque. Mais le document précise l’organisation des espaces de change, de repas, de sieste, l’aération des locaux trois fois par jour, les jouets à privilégier, l’interdiction de faire venir des animateurs extérieurs (musicien…), les espaces autorisés aux parents… et même le dosage du désinfectant pour nettoyer le sol !

À quatre jours de la réouverture, ce document officiel est un « soulagement » pour la Fédération des entreprises de crèches (FFEC), qui représente quelque 10 % des 450 000 places en France, même s’il existait déjà des recommandations pour les crèches ayant accueilli des enfants de soignants pendant le confinement.

« Ce guide du ministère de la Santé était nécessaire, salue Elsa Hervy, déléguée générale de la FFEC. Car nous dépendons aussi des services départementaux de la PMI (Protection maternelle et infantile) et nous avions recensé déjà 30 protocoles différents. » Pour les entreprises ayant des crèches dans plusieurs départements, c’était un vrai casse-tête.

50 % de places en moins
« Maintenant que les tergiversations sanitaires sont derrière nous, les personnels de crèche vont pouvoir se concentrer sur la qualité de l’accueil », se félicite Elsa Hervy. Espacer les lits et les tables où chaque enfant mangera seul, faire le tri des jouets en ne conservant que ceux en tissu et plastique lavables chaque jour à 60 °C… le travail ne manquera pas ce week-end pour être prêts lundi. Même si, à cause de la distanciation physique, « nos adhérents vont perdre en moyenne 50 % des places disponibles », précise la FFEC.

La fédération pointe néanmoins deux freins à certaines réouvertures. Par endroits, il faudra attendre quelques jours l’arrivée des commandes de masques et, surtout, « il faut que les personnels des crèches fassent partie des métiers prioritaires pour le retour de leurs enfants à l’école », plaide Elsa Hervy. À défaut, les établissements manqueront de personnels…

Quant aux parents inquiets de l’impact sur leur enfant des professionnels masqués, Elsa Hervy se veut rassurante : « Les crèches accueillant des enfants de soignants, qui craignaient des régressions ou des peurs, nous disent aujourd’hui que les enfants se sont bien adaptés. » Les puéricultrices ont davantage « surjoué en s’exprimant, parlé avec les mains, verbalisé leurs gestes à l’enfant ». De quoi compenser la présence du masque.